What would you like to search for?

Le Complexe d'Aires Protégées de Gamba (CAPG)
© WWF-Gabon

Le Complexe d’Aires Protégées de Gamba (CAPG)

A cheval sur 3 provinces (l’Ogooué-Maritime, la Nyanga et la Ngounié), l’aire d’emprise du Programme Sud couvre une superficie de 1 500 000 ha et s’étend sur 200 km le long de la côte sud-ouest du Gabon.

Elle fait partie de l’écorégion forêts côtières équatoriale Atlantique définit par le WWF et intègre la partie gabonaise du paysage transfrontalier Gamba-Mayumba-Conkouati, dénommée Complexe d’Aires Protégées de Gamba (CAPG), la plus vaste aire protégée du Gabon.

Le CAPG est reconnu pour sa mosaïque d’habitats intacts et sa diversité d’espèces exceptionnelle car il héberge parmi les plus importantes populations d’espèces telles que l’éléphant de forêt (Loxodonta cyclotis), le gorille de plaine (Gorilla gorilla gorilla), le chimpanzé (Pan troglodytes), le buffle de forêt (Syncerus caffer nanus), l’hippopotame (Hippopotamus amphibus), le sitatunga (Tragelaphus spekii), le crocodile du Nil (Crocodylus niloticus) et bien d’autres encore. Ce qui lui vaut cette appellation d’ « Eden du Gabon ».


Le Programme Sud est composé de :

  • deux parcs nationaux: Loango (153.581 ha - connu pour sa mégafaune marine et terrestre, pour sa diversité d’habitats et son potentiel touristique) et Moukalaba-Doudou (502.805 ha - remarquable pour ses grands singes et ses montagnes qui constituent un refuge pour une grande diversité d’espèces);
  • deux zones humides d’importance internationale: Petit-Loango et Setté-Cama;
  • 3 aires protégées: l’aire d’exploitation rationnelle de faune des Monts Doudou, le domaine de chasse de Moukalaba et les plaines Ouanga;
  • un ensemble de permis pétroliers d’exploitation et d’exploration;
  • 3 concessions agro-industrielles ;
  • Deux villes, Gamba et Mandji avec respectivement 10 454 habitants et 5 619 habitants (RGP, 2013) et villages sont répartis dans le Programme Sud ; deux autres villes relativement grandes, Tchibanga (RGP, 30 042 habitants) et Mouila (RGP, 36 061 habitants) et de nombreux villages bordent l’aire d’emprise du Programme Sud.
Le Gabon renferme la plus grande population d'éléphants de forêts
© WWF-Gabon

Menaces

Le complexe de Gamba est confronté à des menaces qui entraînent la perte et la destruction de ressources naturelles telles que :
  • La braconnage pour le commerce de l’ivoire
  • Le conflit homme-faune, notamment le conflit homme-éléphant
  • L’exploitation illégale de ressources fauniques pour le commerce
  • La surexploitation des ressources halieutiques
  • La conversion et la fragmentation des habitats naturels dues à l’agriculture
WWF-Gabon œuvre pour assurer la gestion durable et la résilience du Complexe GAMBA
© WWF / James Morgan

Que fait le WWF ?

Pour garantir la gestion durable et la résilience des 11 320 km² d’aires protégées et des concessions privées, nous concentrons nos activités autour de :

  • la gestion durable de cette richesse biologique exceptionnelle en impliquant au mieux tous les acteurs présents dans le complexe. Il s’agit par exemple de la mise en place de plateformes que ce soit avec le secteur privé comme le Programme de lutte anti-braconnage (ProLab) ou les conservateurs et les communautés;
  • les programmes de suivi permanent de la biodiversité à l’aide des pièges photographiques;
  • l’appui aux ONG locales
  • l’atténuation du conflit homme-faune
  • les programmes de formation pour accompagner nos partenaires